Fissures dans les joints de mortier ?

FAUT-IL PRÊTER ATTENTION AUX FISSURES DANS LES JOINTS DE MORTIER ?

 

Tout à fait !  Il faut d’abord que vous sachiez que les joints de mortier sont l’élément le plus faible dans l’appareillage de maçonnerie des murs d’un bâtiment.  Donc, tout mouvement, perte de chaleur ou infiltration d’eau peuvent causer des fissures, de l’efflorescence ou une dégradation accélérée des joints de mortier d’un mur.  Ils doivent donc être votre priorité lorsque vous inspectez visuellement votre bâtiment !

 

Tout d’abord, si vous remarquez la présence d’anomalies dans les joints de maçonnerie de votre bâtiment, vous devez faire confirmer l’analyse de la situation par une firme et/ou un entrepreneur expérimenté(s) spécialisé(s) en étanchéité d’enveloppe de bâtiment.  Ceux-ci pourront vérifier s’il y a présence d’infiltration d’eau et vous conseiller sur les travaux à exécuter afin de pouvoir remédier à la situation avant de faire rejointoyer votre immeuble.

Une fois votre rapport d’expertise en main, le choix de l’entrepreneur est également une étape importante pour ce genre de travaux afin de vous éviter des maux de tête et des coûts inutiles.  En plus des incontournables dans l’exécution de tout travaux de construction comme vérifier si l’entrepreneur détient une licence RBQ, sa conformité avec la CCQ et la CSST, la prise de référence dans ce type de travaux, etc, il est très important de le questionner sur des points typiques à des travaux de rejointoiement comme ceux-ci :

– Comment prévoit-il installer l’échafaudage afin de protéger les lieux pendant les travaux (portes, fenêtres, balcon, etc) ;

– À quel période de l’année prévoit-il faire l’exécution des travaux (Il faut savoir que lorsqu’ils sont réalisés en période hivernale, ceux-ci nécessitent de couvrir les échafaudages et chauffer pendant la pose de mortier ce qui entraine des coûts supplémentaires considérables) ;

– Comment prévoit-il gérer la sécurité de son chantier et des occupants de l’immeuble (Ce type de travaux nécessite un haut niveau de gestion de la sécurité ;

– Comment prévoit-il gérer la poussière que génère les travaux de rejointoiement et comment il entend procéder pour le nettoyage des lieux ;

– L’entrepreneur est-il membre de l’Association des Entrepreneurs en Maçonnerie du Québec (AEMQ) ? (car son adhésion garantit que les travaux seront faits selon les règles de l’art).

 

En terminant, sachez que le remplacement des murs de maçonnerie est très couteux et qu’un parement bien entretenu aura une durée de vie grandement prolongée !

 

 

Par Isabelle Tremblay

Directrice administrative, associée

Les Constructions TREMCO inc.

Réfection d’enveloppe du bâtiment

 

Source :

La maçonnerie vous informe et vous parle ?, Association des entrepreneurs en maçonnerie du Québec (AEMQ) 2017   

CAA Québec, capsules-conseils, Joints de briques : la bonne technique pour une réfection durable, 2006

> Retour au blogue